Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

  • TSP au service de votre environnement

Société

Herotia, engagée pour l’enfance

Publié le 1 octobre 2021

Femmes de Polynésie part à la rencontre de Herotia. Une vie en decrescendo car c’est au lycée qu’elle
retombe peu à peu dans l’enfance, d’une certaine manière, en découvrant le Mouvement
Eucharistique des Jeunes (MEJ) et en œuvrant en son sein.
 Elle trouve alors sa voie.

Une jeunesse partagée

Jeune, Herotia est partagée entre 2 mondes.Elle vit entre Tahiti et Taha’a, rejoignant ses grands-parents chaque week-end et rentrant chaque lundi. Néanmoins, elle a des relations difficiles avec sa mère et les conflits sont gérés par son père.

« Parfois on arrivait aux mains et c’est lui qui se mettait entre nous. »

ses débuts dans l'animation

« Alors que j’accompagnais une amie à RFO, je me suis finalement retrouvée animatrice d’un groupe d’enfant. »

Nous sommes en 2007 quand elle fait ses premiers pas dans l’animation et c’est le début d’une grande histoire d’amour professionnelle. Elle débute en s’occupant d’enfants de 5 à 10 ans puis décide rapidement de changer de tranche d’âge pour les 11 à 15 ans. Elle passe 1 an dans la branche ES Espoir du MEJ et c’est la découverte d’une vocation. 

« J’ai découvert la foi pendant cette année et j’ai eu envie d’aller plus loin dans l’animation. »

Elle passe finalement son Brevet d’Aptitudes aux Fonctions d’Animateur parallèlement à sa licence de comptabilité.

une rude descente

En 2015, son père décède. Elle perd alors le pilier de sa vie.

« C’était, je pense, l’épreuve la plus dure que j’ai pu endurer de toute ma vie. »

La famille perd son membre régulateur et la situation avec sa mère ne fait que s’aggraver. Elle est de plus en plus absente et Herotia doit devenir la mère de substitution de son frère. A cette époque, âgée de 25 ans, elle travaille en CDD dans un magasin de moyenne surface.

« Je n’avais qu’une seule envie, c’était finir mon CDD et rentrer chez moi. J’ai passé toutes mes soirées à pleurer. Je n’avais plus de vie de couple. J’étais devenue la mère de mon frère. »

Mais Herotia, fait preuve de résilience et, quant à l’espoir, il émanera encore une fois de sa passion.

une remontée à 100 à l'heure

« Ce qui m’a fait sortir de l’eau c’est le MEJ. Je savais qu’en colonie, je ne pensais pas à ce qui n’allait pas. Je ne pensais qu’aux enfants ! »

En 2016 elle décide de se faire baptiser pour vivre sa foi au sein du MEJ. Son parrain devient son repère, son nouveau pilier, celui sur qui elle peut se reposer. Elle prend une place plus importante au sein de cette association en devenant responsable de la branche ES, qui s’occupe de la formation des animateurs, puis en tant que secrétaire générale.

Parallèlement, elle devient nounou d’une petite fille de 3 mois qu’elle accompagne en France puis en Israël. C’est un vrai déchirement pour toutes les deux quand Herotia est appelée un an et demi plus tard pour un CVD.

« J’étais avec Elya de lundi à vendredi, de 8h à 16h, et franchement c’était dur de la laisser, elle était devenue comme mon bébé. »

Elles se revoient régulièrement et la séparation est toujours aussi difficile. Décembre 2018, elle organise et participe à une colonie à Hawaï. Étant la seule à parler anglais, elle prend en main le séjour une fois sur place. En janvier 2019, elle repart en France en tant que nounou encore une fois, étant recommandée par la maman de la petite Elya dont elle s’était occupée 2 ans avant.

« J’aime ça ! Le fait de bouger et de découvrir d’autre chose.»

Depuis 2019, Herotia exerce la fonction de secrétaire comptable à l’école Saint-Hilaire. Concomitamment à son CDI, elle continue de voguer entre travail et organisation de centres de vacances. Telle une pile à énergie libre, Herotia ne s’arrête jamais.

« Peu importe ce que l’on vit, il faut trouver quelque chose à quoi s’accrocher et on découvre que la vie continue. »

Ninou 

Rédactrice

©Photos : Herotia et Auahi

À DÉCOUVRIR ÉGALEMENT :​

Partagez Maintenant !

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir du contenu de qualité

* En cliquant sur VALIDER, nous attestons que l'adresse mail ne sera utilisée que pour diffuser notre newsletter et que vous pourrez à tout moment annuler votre abonnement.