Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

Santé & Sport

MIHIMANA DAVID : OSER CHANGER VERS LA BIENVEILLANCE

Publié le 5 novembre 2021

Femmes de Polynésie pousse la porte du cabinet de soins énergétiques pour un temps de bien-être mais aussi pour comprendre le parcours de Mihimana David dont la douceur nous enveloppe déjà. Nous avons besoin d’une halte dans notre vie, d’une pause dans cette journée citadine. Nous fermons les yeux, le corps s’apaise sur la table de massage, des doigts de fée se posent sur notre dos…

paradoxes en équilibre

Il y a l’agitation, le bruit du dehors, et le calme, la sérénité du cabinet. Il y a la grisaille de Paris le temps des études, et la chaleur de Tahiti pour y retourner travailler. Il y a son poste de directrice chez Air Tahiti Nui, et son accompagnement énergétique aujourd’hui.

La vie de Mihimana est faite de contraires, dans la plus profonde harmonie.

Cette harmonie, nos cinq sens la captent immédiatement. Une douce musique effleure nos oreilles, la lueur d’une bougie nous hypnotise, une infusion ayurvédique délecte nos papilles. Le subtil parfum du monoï chatouille notre nez et enfin, sur notre peau, la pression des mains.

carrière en l'air, un pied à terre

Quand Mihimana quitte la France, son diplôme d’école de commerce en poche, au bras de son futur mari rencontré dans un hôpital parisien, elle ne tarde pas à réaliser son rêve. 

« Je voulais voyager. Mais avec un emploi au sol. »

Elle entre chez ATN1 en tant qu’analyste, occupe tour à tour quatre postes, jusqu’à directrice des outils et process commerciaux. Dix-neuf années emplies d’une carrière passionnante et du bonheur d’être deux fois mère. À chaque fois qu’elle part en mission en France, aux Etats-Unis ou en Asie, elle concocte une vidéo rassurante pour ses enfants restés au Fenua, pour être là malgré la distance.

Et subrepticement, la quarantaine arrive. 

«  J’ai eu envie de donner un autre sens à ma vie. Je voulais être utile mais d’une autre façon. »

changement de cap

Mihimana souhaite aller à la rencontre de l’autre : elle se forme au coaching de vie.

” Ça m’a fait découvrir des aspects magiques de la personne. J’avais envie de travailler sur ce que l’on ne s’autorise pas à vivre. Accompagner les gens pour trouver leur lumière. “

Mihimana nous guide avec une profonde bienveillance. Nous lui confions notre parcours de vie, les difficultés que nous rencontrons aujourd’hui. Elle pose le doigt là où ça fait mal, là où il y a besoin de pleurer, là où il est nécessaire de changer. Nous déposons un fardeau qui ne nous appartient plus, et peu à peu nous retrouvons notre essence, notre lumière.

Animée d’une énergie enthousiaste, Mihimana se forme parallèlement à l’Ecole Internationale Tahiti Massage. Elle apprend les techniques chinoises et tahitiennes. Comme pour unir ses deux origines.

« J’avais le désir de donner de la magie aux gens que je massais. »

Elle poursuit avec la réflexologie plantaire, le massage assis, et le lomilomi2 qu’elle perfectionne à distance avec une kumu3 hawaïenne.

Elle relie le tout avec le travail énergétique. Elle apprend avec un maître reiki4 , ainsi qu’en autodidacte.

« Le reiki est là pendant le massage, je fais appel à l’énergie de l’univers qui agit là où le corps en a besoin. »

un avenir nouveau

«  Le plus difficile, c’est le premier pas, le saut dans le vide. »

Dès que Mihimana est déterminée à changer, soutenue par son mari et ses parents, le soulagement s’installe. Elle peut alors avancer, sereine et légère.

«  Une fois la décision prise, tout s’est imbriqué de la bonne façon. »

Après son départ d’ATN, tout s’enchaîne rapidement. En peu de temps, Mihimana trouve un local situé idéalement. Tout aussi promptement, elle s’associe avec deux amies, qui complètent l’aspect bien-être grâce à la sophrologie et la naturopathie : ensemble elles fondent le centre AMA. L’espace n’est ouvert que depuis quelques mois, pourtant c’est comme si cela avait toujours été.

«  Je suis pleine de gratitude de pouvoir offrir réconfort, amour et écoute aux autres. Ça m’apporte de la joie. Oui, beaucoup de joie. Car donner, c’est joyeux.  »

Mihimana souffle à notre oreille que le soin est terminé. Nous émergeons peu à peu d’un massage apaisant mais aussi tonique, fluide et précis. Nos tensions dissipées, nous sommes à présent habitées d’un profond bien-être…

1 Air Tahiti Nui

2 Ancienne pratique de massage polynésien à Hawaii

3 Personne « source de savoir » à Hawaii

4 Méthode de soin énergétique japonaise

Doris Ramseyer

Rédactrice

©Photos : Doris Ramseyer pour Femmes de Polynésie

Pour plus de renseignements

Site internet

facebook

À découvrir également :

Partagez Maintenant !

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir du contenu de qualité

* En cliquant sur VALIDER, nous attestons que l'adresse mail ne sera utilisée que pour diffuser notre newsletter et que vous pourrez à tout moment annuler votre abonnement.