Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

Santé & Sport

Le yoga en “free flow” : Fiona sur son point d’équilibre

Publié le 12 novembre 2021

C’est en empruntant un chemin tortueux que Femmes de Polynésie s’aventure au coucher du soleil, moment où la brise fait vaciller les branches des pins bucoliques du fare.

L’âme ardente, Fiona pose ses valises pour les ouvrir sur le Fenua. D’une voix suave, exquise douceur des profondeurs multiculturelles, elle nous conte son voyage de vie, elle nous partage les richesses acquises et sa reconversion vers un chemin de guérison.

CHEMIN D’IVRESSE VOYAGEUSE

Âme naissante à Grenoble, sa pluriculturalité anglaise et punjabi¹ fait partie de sa personnalité.

« Mes deux frères et moi avons grandi en France dans plusieurs endroits. J’ai appris dès mon plus jeune âge que je pouvais me réinventer, m’adapter à différents environnements et apprendre énormément. »

Fiona vogue sur divers continents, poursuit ses études littéraires et en langues. Taïwan la prend comme une mère adoptive durant son master en relations internationales. Puis elle s’évade et s’immerge dans le monde professionnel avec un bagage armé trilingue.

« Ça m’a remis les pieds sur terre car tu te rends compte que tout le monde a quelque chose à t’apprendre. Tu descends de tes acquis. »

La sphère est vaste, tout comme ses aventures. Un recueil ne pourrait relater toutes ses péripéties. Nous prenons donc la page de l’année 2017 à Bora au Conrad.

« A mon arrivée, j’avais ce besoin de ralentir. J’avais tellement enchaîné différents pays dans une période si courte, il fallait que je me pose quelque part. »

Elle a pu le ressentir, les îles de la Polynésie sont des lieux d’accueil ou de rejet total. Bora l’a bercée et protégée, calmant son envie d’aventure.

« J’ai vraiment pu prendre le temps de devenir la femme que je voulais être. »

Fiona se reconstruit, s’ancre à Bora et s’intègre au sein de la communauté. Cependant, l’année 2019 est un moment en suspens. Un accident de la route lui impose un arrêt total de toutes ses activités sportives.

« Je faisais déjà du yoga à l’époque mais seulement pour m’étirer. Suite à ma blessure, il ne me restait plus que le yoga et je le suivais presque religieusement. »

LE TRAVAIL DE L’ANATOMIE

La guérison est accomplie, lui offrant une force et un réconfort grandissant dans son rétablissement physique et mental.

« Avant de donner de l’énergie aux autres, j’ai appris à remplir ma coupe chaque matin par du yoga. Ça a changé ma vie, ma façon de penser, de respirer ou de communiquer. »

D’un apprentissage autodidacte, elle se professionnalise avec une formation à Bali. C’est une reconversion qui lui prend au cœur. Juin 2020, elle se lance emportée par son propre mouvement en proposant de la méditation, du yoga prénatal et postnatal, mais aussi du yoga restauratif, allant du Yin²  au Vinyasa³.

« Ces différents styles me correspondent car je retrouve la complexité des nuances qui me composent. À travers mes cours, je peux y mettre un peu de moi et de ma créativité. »

Alliant modernité et personnalité, elle guide et laisse les corps se guérir.

« Mon approche au niveau des postures est basée sur l’anatomie qui est absolument unique et propre à chacun. »

DONNER LES OUTILS POUR MIEUX SE CONNAÎTRE

Observation de soi, respiration consciente, Fiona nous invite à se recentrer et à se comprendre soi-même.

« C’est comme une danse entre la force et la grâce, le contrôle et le lâcher prise. C’est ce que j’essaye de partager avec mes élèves. »

Parfois, ses cours se font en tandem avec une Naturopathe.

« Nous réfléchissons à un thème ensemble, s’adaptent donc la méditation, les asanas, le rythme que l’on va prendre. Joy ajuste le sujet en naturopathie. »

Et en dehors de ses cours particuliers ou en salle, elle s’occupe de groupes d’adolescents.

«Il y a tellement de choses que j’ai envie de partager avec eux que j’aurais voulu apprendre à cet âge. Je prends beaucoup de temps à leur expliquer ce que l’on fait pour qu’ils puissent le reproduire à la maison.»

Les émotions en pleine ébullition, ces séances leur apprennent à les reconnaître, les accepter et à comprendre cette responsabilité qu’ils ont à les exprimer.

« J’ai envie de leur donner des outils pour qu’ils puissent mieux apprendre à se connaître, pour qu’ils construisent cette confiance en eux, cet amour de soi dont ils n’ont pas encore le concept. »

Les paroles de Fiona sont une mélodie et son cœur ouvert aux autres est une caresse de lotus.

« C’est incroyable de pouvoir travailler avec des âmes mais de voir aussi l’évolution concrète du corps humain. »

Sa voix nous fait voyager à l’intérieur de nous-même, à se concentrer sur notre respiration plus que sur le mouvement, « c’est un espace que l’on crée dans son propre corps ».

« Je me sens honorée de pouvoir vivre ici et de pratiquer un métier que je trouve si beau et enrichissant. Mon objectif est de partager de belles choses avec des personnes qui en ont besoin. »

¹ D’origine pakistanaise

² Pratique moderne consistant à tenir une pose. Technique passive qui vise à se concentrer sur sa respiration, ses sensations.

³ Yoga plus dynamique en mouvement dans la respiration

Manutea Rambaud

Rédactrice

©Photos : Manutea Rambaud pour Femmes de Polynésie

Pour plus de renseignements

Facebook

Instagram

À découvrir également :

Partagez Maintenant !

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir du contenu de qualité

* En cliquant sur VALIDER, nous attestons que l'adresse mail ne sera utilisée que pour diffuser notre newsletter et que vous pourrez à tout moment annuler votre abonnement.