Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

Carrière

Vaikehu Shan : la persévérance de réaliser ses rêves

Publié le 15 février 2022

C’est au détour d’un parc que Femmes de Polynésie a eu le plaisir de rencontrer Vaikehu Shan, photographe et auteure polynésienne. Installée paisiblement à l’ombre des arbres, elle nous livre son parcours trépidant vers l’accomplissement de ses ambitions.

UNE ENFANCE BERCÉE PAR L'ART, L'AVENTURE ET LA LITTÉRATURE

Née et élevée à Pirae, cette jeune femme de 27 ans est, depuis son plus jeune âge, immergée dans un univers créatif. Vaikehu pratique le piano, le taekwondo et les arts plastiques. Elle développe également très tôt un intérêt pour la photographie. Grâce à son parcours scolaire exemplaire, sa famille et ses professeurs l’encouragent à suivre un cursus de classe prépa pour intégrer une grande école d’ingénieur, ce qu’elle fait.

« Souvent, quand tu as d’excellentes notes partout, on te dit « va en seconde générale, puis en section scientifique, ça t’ouvrira toutes les portes. » Puis, arrivée en prépa, ça a été une énorme claque. »

Sa nouvelle aventure commence à Paris, le choc est alors brutal. Le manque de la famille et la confrontation à un nouveau niveau d’exigence lui font remettre ses choix en question.

UNE REMISE EN QUESTION

Sa mère lui conseille de reprendre la photographie, ce qui ravive la flamme. Elle réussit ces deux années et débute des études d’ingénieur. Encore une fois, la photographie a son rôle à jouer.

« Je cherchais absolument une école d’ingénieur qui avait une association de photographie. Je sentais que c’était important pour mon équilibre de garder la photo dans ma vie. »

Elle se rend vite compte que ces études ne lui conviennent pas et passe davantage de temps à gérer son association qu’à être sur les bancs des amphithéâtres. Elle n’abandonne pas pour autant et obtient son diplôme d’ingénieur. Au terme de ces études, Vaikehu trouve un travail dans une entreprise du secteur BTP1 au sein de laquelle elle travaille un an. Cette expérience lui confirme ce qu’elle savait déjà : elle veut être indépendante et travailler avec des personnes partageant ses valeurs.

UNE PAGE SE TOURNE

Consciente que ce travail ne lui convient pas, elle se forme en parallèle au métier de photographe et se spécialise dans les photos de mariage. Au bout d’un an, elle démissionne et se met à son compte. Après une saison de mariage en 2019, son activité est lancée et Vaikehu attend avec impatience 2020. Malheureusement, la situation sanitaire se dégrade suite au COVID-19 : les annulations et reports de sessions s’enchaînent. Ces conditions incertaines précipitent son retour en Polynésie en septembre 2020.

UNE PAGE S’OUVRE

De retour sur son île natale, Vaikehu est bouleversée par ce revirement de situation. C’est alors que sa maison d’édition Nanika, lui rappelle qu’elle doit terminer un livre sur lequel elle travaille depuis 2018. 

Elle a alors un objectif : finir son livre. En collaboration avec une jeune illustratrice locale, Yiling Changues, elle rédige un guide culturel sur la Polynésie française et ses particularités, intitulé « Quelque chose de Polynésie française ». Au travers de cet ouvrage, la jeune femme a à cœur de faire découvrir nos îles, au-delà des plages et lieux touristiques.

« On me dit souvent de faire des articles sur mon blog à propos des 10 meilleurs endroits d’ici ou là, mais ce n’est pas du tout ce qui m’inspire. »

UN NOUVEAU CHAPITRE COMMENCE

La sortie de son livre est une bouffée d’air et une réussite personnelle, la confortant dans son choix de vie. Peu à peu, son activité de photographe redémarre sur le fenua à son grand plaisir. Friande d’aventures, de randonnées et de nature, elle trouve son inspiration dans nos montagnes, nos forêts luxuriantes et brutes. Elle s’attache à conter, au travers de ses clichés, une histoire qui a du sens, que le sujet soit une personne ou un objet.

« J’apprécie la photo journalistique, avec moins de mise en scène, beaucoup de grain et qui raconte une histoire. »

C’est aujourd’hui forte de ses expériences et sûre du chemin qu’elle a choisi de suivre qu’elle arpente nos îles à la recherche de sa prochaine inspiration.

1 Bâtiment et Travaux Publics

Hina Teata–Carreel

Rédactrice

©Photos : Hina Teata–Carreel et Vaikehu Shan I Studio Marama pour Femmes de Polynésie

Pour plus de renseignements

site internet

instagram

À découvrir également :

Partagez Maintenant !

Charcuterie du Pacifique
 

OPT
 

Femmes de Polynésie - Instagram
Femmes de Polynésie - Facebook

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir du contenu de qualité

* En cliquant sur VALIDER, nous attestons que l'adresse mail ne sera utilisée que pour diffuser notre newsletter et que vous pourrez à tout moment annuler votre abonnement.

FemmedePolynésie

GRATUIT
VOIR