Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

Portrait

KOHAI, la jeune fille au cheval : un parcours à la découverte de la vie

Publié le 31 mai 2020

Kohai est une jeune lycéenne comme les autres. Mais un jour, un drame familial vient bouleverser son existence, jusqu’à la remettre en question. Femmes de Polynésie vous raconte l’histoire de cette adolescente, qui a repris goût à la vie grâce à sa passion : le cheval. 

Une enfance dans l’amour

Originaire de Raiatea et dernière d’une fraterie de cinq enfants, elle est le petit bébé de la famille, celle à qui on ne peut rien refuser, avec ses bouclettes blondes et ses jolis yeux dorés.

Son amour pour les chevaux se manifeste dès son plus jeune âge.  Toute petite, elle s’inscrit à des cours d’équitation. Ce qui l’intéresse, ce ne sont pas les compétitions, mais ce lien particulier qui se crée avec l’animal. Elle aime s’en occuper, lui apporter les soins dont il a besoin, et rêve de devenir palefrenière ou soigneuse équestre.

Son existence bouleversée par le drame

A l’âge de 15 ans, un drame familial chamboule son univers et le chaos envahit sa vie. Elle passe d’une psychologue à une autre, et au lycée elle est déclarée en échec scolaire, sans que les professeurs ne sachent d’où provient son mal-être grandissant, qui la pousse au … suicide.

Un processus de retour à la vie s’engage alors, et Kohai retourne sur son île natale. Une idée se met à germer : racheter la jument qu’elle avait étant enfant, et reprendre l’équitation pour renouer avec sa passion, qui lui faisait oublier tout le reste et lui procurait bien être et liberté, ne serait-ce que l’espace d’un moment.

L’espoir

Elle commence des petits boulots, et aidée par sa famille parvient à réunir la nécessaire. Elle retrouve ce lien indéfectible avec cet animal – lien qui lui redonne gout à la vie et lui permet d’envisager à nouveau la vie. Elle avance doucement, tombe parfois, mais trouve désormais la force de se relever, parce qu’elle a la responsabilité de sa jument qui a besoin d’elle.

Ses projets commencent à prendre forme, et avec l’aide d’une conseillère d’orientation, Kohai trouve le lycée et les formations qui correspondent à ses aspirations. Mais malheureusement la Polynésie ne dispose pas de ce type de structures. Elle confie alors ses envies à sa mère, qui l’écoute attentivement. Au bout de longues discussions, sa mère accepte d’envoyer Kohai en France, pour se former dans un lycée agricole, et acquérir toutes les connaissances nécessaires à l’avenir professionnel qu’elle envisage.

Une nouvelle vie loin des siens, mais au cœur de sa passion

C’est donc dans la région de Toulouse que Kohai s’installe, scolarisée au lycée agricole de Castelnaudary. Malgré le froid et l’éloignement de sa famille, de sa Polynésie ensoleillée et du poisson cru , elle se sent revivre dans son univers, aux côtés des chevaux.

Elle a la soif d’apprendre, ses résultats scolaires s’envolent et elle passe 4ème de sa classe. Du haut de ses 16 ans, cette jeune Polynésienne construit sa nouvelle vie en pleine campagne française, dans son nouveau cadre de vie, nouveau lycée et avec ses nouveaux amis.

A la fin de ses études, elle envisage peut-être de rentrer au fenua et de travailler dans le milieu équestre. Mais auparavant, elle aimerait bien découvrir le monde et de nouvelles cultures, à travers sa passion.

« Partez découvrir le monde, la Polynésie restera toujours notre foyer, nos racines, nos origines, mais garder votre esprit ouvert sur ce que la vie a à vous offrir. »

Maiana de Raiatea

 Rédactrice Web

 ©Photos : Kohai

Partagez Maintenant !