Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

Portrait

Dans le domaine de l’éducation et de l’engagement social : Thilda HAREHOE-GARBUTT

Publié le 19 avril 2019

L’Association UFFO (Union des Femmes Francophones d’Océanie) en partenariat avec  Femmes de Polynésie, organise la 2e Edition des POERAVA. La 1ère édition en 2018 a mis en lumière 8 Femmes polynésiennes remarquables par leur personnalité et leur force d’engagement, ce sont nos POERAVA, nos perles précieuses.

Issue d’une fratrie de six, Thilda est mère de trois enfants qui lui ont donné trois petits enfants. Engagée professionnellement dans l’éducation des enfants comme enseignante et directrice d’école, elle a rapidement élargi son champ d’action à des activités dans le domaine social et citoyen. La force de ses convictions et sa générosité sont remarquables.

Désireuse de « rendre » ce qu’elle avait reçu lors de sa scolarité dans l’enseignement privé, elle a fait sa carrière d’institutrice, puis de directrice dans des écoles privées : Ecoles de la Mission, du Sacré cœur de Taravao, de Sainte Thérèse à Fariipiti, de Saint Michel à Pirae qu’elle a dirigée durant 19 ans.

Parallèlement à ses activités professionnelles Thilda a pris des responsabilités importantes dans des champs complémentaires : en paroisse, dans la présidence du sport scolaire de l’enseignement privé (l’ASSEP) durant 11 ans  et comme secrétaire générale de la CTSSU (Confédération territoriale du Sport Scolaire et Universitaire, au sein de l’Union des Femmes catholiques (UFC) et de l’Association des Familles catholiques (AFC).

Très vite elle a manifesté une attention particulière aux élèves en difficultés issus de familles elles-mêmes déstabilisées. Elle s’est aussi engagée dans l’action auprès de familles précaires et des SDF en remplaçant la responsable du centre Te Vaiete pendant deux ans pour la période de Noël, ou encore au sein du Secours Catholique.

Presque naturellement, son engagement s’est étendu à un travail auprès de plusieurs ministres en charge de la solidarité à qui elle a pu apporter sa sensibilité et sa connaissance des problèmes auxquels se heurtent les familles.

Habitant à Pirae, ayant exercé ses activités d’enseignante et de directrice d’écoles dans sa commune, elle est aujourd’hui conseillère municipale d’opposition où elle peut tout à la fois participer aux décisions de gestion, donner son avis en toute franchise et créer du lien avec les citoyens. Elle prône la proximité et l’exemplarité des élus.

Aujourd’hui Thilda est retraitée de l’éducation, mais pas retirée puisqu’elle est présidente du Centre d’Information des Droits des Femmes et des Familles (CIDFF) où elle est très présente et a fait aussi office de directrice. Lieu très fréquenté car il apporte gratuitement une écoute et des conseils aux personnes se trouvant face à des problèmes. Son souhait serait que l’action du CIDFF s’étende aux îles car le besoin d’information y est énorme pour servir de pont entre les gens et les services et institutions.

Pour réussir ses actions auprès des publics et des responsables qu’elle côtoie, Thilda peut compter sur son sens de l’écoute et de l’empathie, et une capacité à discerner les besoins. Pour elle, il ne faut pas s’attarder sur le négatif, « ni regarder longtemps dans le rétroviseur », mais avoir des stratégies de contournement des obstacles : si un plan A ne marche pas, il faut s’orienter vers un plan B, et même C. La vie est un combat de tous les jours mais qui vaut la peine d’être vécue.

Cette passionnée d’histoire et de généalogie remercie ses parents et éducateurs pour les valeurs reçues qui lui ont permis d’être ce qu’elle est. Elle pense qu’il faut prôner l’égalité Homme-Femme, à commencer par le partage des tâches du foyer.

Les mots de la fin : il faut avoir de l’audace calculée car dit-elle « être intelligent c’est s’adapter ». Quant aux personnes en difficultés la première chose à rechercher est de les « apprivoiser » pour les rassurer et établir la confiance. Les valeurs à cultiver sont l’honnêteté, la confiance et la vérité.

Plus d'informations

Page Facebook UFFO-Polynésie

“Vahine Tu as des Talents” le 26 avril 2019 dans les jardins de l’Assemblée de la Polynésie Française.

UFFO-Polynésie

© Photos : UFFO-Polynésie

Partagez Maintenant !