Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

Carrière

Travail et persévérance, Cataline en connaît un rayon!

Publié le 29 septembre 2020

À 42 ans, Cataline est un des visages les plus anciens du supermarché Champion de Taravao. Aujourd’hui dans l’ombre de Carrefour et des enseignes de proximité, celui-ci fut autrefois un « hyper », le plus grand de la ville. Cataline l’a vu évoluer et a évolué avec lui, gravissant les échelons entre la caisse et le rayon Produits de Grande Consommation dont elle est la Responsable aujourd’hui. Femmes de Polynésie met en lumière une femme de l’ombre, dont les valeurs et la volonté de se battre forcent le respect.

" Mon paradis calédonien "

Nous sommes dans les années 1970. Henri Magaut, Tahitien-Chinois, et Mathilda Maruhi, magnifique Polynésienne, sont amoureux et veulent construire leur vie ensemble. Mais les temps sont durs, et l’opportunité d’émigrer en Nouvelle-Calédonie pour travailler dans le nickel, comme les frères d’Henri, s’offre à eux. C’est donc à Nouméa, à la Vallée du Tir, que la petite Cataline voit le jour et grandit.

Avec ses parents Henri et Mathilde, et ses enfants: Heimoana, Tunui et Heehau-Nui, le dernier.

« J’ai grandi avec mes oncles et mes tantes, j’étais le bébé de toute la famille ! »

Pour sa mère Mathilda, l’éloignement de la Polynésie est trop dur, et au bout de 5 ans ils rentrent au fenua, à Vairao.

« Au moment de partir, mes tantes ont proposé à mes parents de me garder avec elles, mais mon père n’a pas voulu ! (rires) Jusqu’à mes 18 ans, j’y suis retournée chaque année. »

Changement de programme

Cataline s’inscrit en BEP secrétariat et prépare un Bac pro, qu’elle veut terminer à Nouméa. Elle part donc s’y installer à 18 ans.

« En attendant la rentrée de février, j’ai fait des petits boulots. Je ne voulais pas dépendre financièrement de mes parents, c’était déjà assez dur pour eux ici comme ça. »

Mais bien avant la rentrée, elle rencontre celui qui deviendra quelques mois plus tard le père de sa fille Heimoana, et 3 ans après de son fils Tunui.

« Tu sais quand on est jeune… Aujourd’hui je regrette un peu de ne pas avoir poursuivi mes études. »

Pour subvenir aux besoins de sa famille, elle commence à travailler comme ouvrière dans une usine de sacs plastiques. Elle y restera pendant 10 ans.

« Nous avons quitté la Calédonie pour un nouveau départ à Tahiti. »

Une nouvelle vie à la Presqu’île

En 2004, Cataline et sa famille s’installent à Vairao, dans un premier temps accueillis par ses parents. Elle se met immédiatement en quête de travail, et son 1er job sera l’emballage des cadeaux de fin d’année devant Champion, à Taravao. Puis elle décide d’y déposer son CV, et se voit proposer des missions de remplacement, en caisse.

« Mais moi, ce que je voulais, c’était travailler en rayon. »

Pendant 3 ans, elle enchaine les remplacements, toujours en caisse, et entre 2 missions, elle aide son père dans le parc à cochons qu’il tient en parallèle de son travail à la mairie. En 2007, elle signe son 1er CDI, à la suite de la démission d’une des caissières. Elle y restera pendant 5 ans, aimant le contact client et l’ambiance de travail, mais l’envie de travailler en rayon reste là.

Les rayons de Champion

« Un jour, j’ai entendu que Carrefour allait ouvrir. Beaucoup de salariés ont choisi de partir, et moi j’ai décidé de rester ici, et de postuler à un des postes qui se libérerait. »

Un poste d’étalagiste se libère dans le rayon épicerie, et Cataline, plus motivée que jamais, le décroche.

« On venait de me confier les clés du rayon ! Encore aujourd’hui je suis reconnaissante envers Dominique Sasens, le Directeur à l’époque. Cette confiance qu’il m’a témoignée était sacrée pour moi. »

Cataline s’éclate dans son travail. Responsable de l’aspect impeccable de son rayon, elle est également en charge du réapprovisionnement, de la gestion des stocks, de l’étiquetage, de la surveillance des dates de péremption des produits…

« En 2017, on m’a proposé de passer un examen pour faire une formation de Chef de rayon, et je l’ai réussi. »

Maîtrise de l’outil informatique, management, relation client… son employeur investit sur Cataline et son évolution professionnelle.

« En 2019, mon Chef de rayon PGC1 est parti à la retraite, et Natacha, la Directrice actuelle, m’a proposé son poste. Je la remercie encore pour sa confiance. »

Aujourd’hui, en plus d’être sur le terrain, le travail de Cataline a une dimension administrative, commerciale et managériale. Elle est heureuse de travailler avec une équipe qu’elle considère depuis 16 ans comme une grande famille, et reconnaissante envers les mains qui se sont tendues à elle pour lui permettre d’en arriver là.

« Quand on est jeune, on n’écoute pas les parents, on veut être avec les copains. Battez-vous pour votre avenir, et restez attentifs aux opportunités. Bâtissez votre avenir avant de faire des enfants. Si on veut réussir, on le peut. »

1 PGC : Produits de Grande Consommation

 Lubomira Ratzova

 Rédactrice Web

 ©Photos : Cataline Magaut, Lubomira Ratzova

Pour plus d'informations

Sponsorisé par SAGES

Site internet

ZUCKOO.PF

Facebook

Partagez Maintenant !