Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

Carrière

Rava : Les yeux vers le ciel, mais la tête sur les épaules

Publié le 24 juillet 2020

Tout le monde l’appelle Rava, mais elle se prénomme aussi Raihau: Rai, le ciel, et hau, la paix… Sa féminité et sa douceur contrastent avec l’image masculine qu’on se fait de son univers professionnel. Raihau Rava Vivish est Chef du département Bazar à Carrefour Arue. Elle accueille Femmes de Polynésie dans l’hypermarché, avant de nous inviter à poursuivre en extérieur. « On y sera bien aussi, et puis le ciel est très beau aujourd’hui… »

Une enfance ouverte au monde

Rava naît en 1981 à Papeete. Elle est Sino-Polynésienne de Raiatea et Tahaa par sa maman, et Anglo-Franco-Polynésienne de Rurutu et Raivavae par son papa.

« Nous avons eu de la chance, mon frère aîné et moi, de voyager avec nos parents pendant les vacances scolaires. »

Elle poursuit sa scolarité à Tahiti jusqu’au BAC S spécialité Maths, option … danse tahitienne.

Heiva 1996, Concours de la meilleure danseuse.

« À 18 ans, j’ai décidé de partir étudier en France. Étant toute jeune et issue d’une famille religieuse, soudée à ses racines et à son Fenua, Il a fallu faire un gros effort d’ouverture d’esprit, d’adaptation et d’un sens de l’écoute. »

La France, à la rencontre de la différence et de l’inconnu

Rava étudie la médecine à Montpelier pendant un an, avant de s’orienter vers l’esthétique-cosmétique. Après son BTS, elle poursuit avec une licence, maîtrise et master en management et marketing, en e-learning à l’Université de Sciences Économiques de Montpelier.

« C’était un privilège de faire partie d’une promotion 100% virtuelle et multiculturelle. Malgré la distance géographique, il y avait beaucoup à apprendre des autres cultures et de leurs codes, qui nous différencient, certes, mais qui nous lient aussi… »

Ori @ Work 2019, aparima

En parallèle, Rava travaille à temps plein.

« J’ai participé à la création d’un institut de beauté, bien-être, SPA et parfumerie haut de gamme, puis en ai eu la gestion pendant 7 ans. »

Retour aux sources…

Après 11 ans en France, Rava rentre à Tahiti avec l’homme qui partage sa vie depuis 9 ans. Le besoin de devenir maman commence à se faire ressentir.

« C’était impensable pour moi de fonder une famille loin de la mienne. »

En 2011, Manahau Raihere vient au monde, et 3 ans et demi plus tard Nanihi Raihani. Le ciel reste bien présent dans la lignée familiale…

Ses enfants, Manahau et Nanihi

… et à la vie active.

En 2012, elle devient Responsable commerciale dans le secteur de la vente sous douane.

« Ça collait parfaitement avec mes études en cosmétique et de commerce du luxe. »

Sa famille

Jusqu’au jour où une annonce attire son attention…

« C’était comme un déclic, une prise de conscience que le moment était venu de passer à autre chose. »

Champion Paofai, l’entrée dans la grande distribution

Après plusieurs entretiens, Rava décroche en 2018 le poste de Directrice du supermarché Champion Paofai. Plusieurs formations professionnelles l’accompagnent : management, communication, culture polynésienne…

« Il y a des codes culturels qui sont propres à la Polynésie. On apprend de l’autre par le respect des différences et la tolérance. »

Dans ce supermarché de proximité, réputé pour son assortiment de produits frais et sa clientèle fidèle, Rava encadre une équipe de chefs de rayons 100% féminine – particularité pour le moins assez rare dans la grande-distribution.

« La touche féminine et esthétique permet de véhiculer une certaine émotion, qui peut se ressentir dans le service, mais aussi dans l’investissement des équipes dans leur travail. »

Ori @ Work 2019

ORI @ WORK – la danse pour fédérer

En 2019, est mis en place le « Ori @ Work », qui rassemble différentes sociétés autour de la danse tahitienne. Rava est dans son élément, et c’est peu de le dire…

« J’ai grandi dans le Ori Tahiti, et enchaînais dès le plus jeune âge les shows les week-ends.»

Ori @ Work 2019, ote’a

Après des mois de préparation, les groupes se produisent sur la scène du Grand Théâtre de la Maison de la Culture. Après cette expérience, les équipes ne retravailleront plus jamais comme avant.

« Il y avait une cohésion et une synergie qui, outre le lien humain, se ressentaient directement sur l’investissement personnel, l’état d’esprit, et par conséquent, la productivité. »

Ori @ Work 2019, aparima

Du super à l’hyper

Deux ans plus tard, un poste de Chef de département Bazar s’ouvre à Carrefour Arue.

« J’avais besoin de prendre un peu de recul pour me recentrer, avoir une vision élargie de mon métier, à une autre échelle, et ainsi arriver à voir ce que je pourrai apporter. »

Rava passe du supermarché à l’hypermarché, du poste de direction à celui d’encadrement des rayons bricolage, jardinage, automobile, papeterie, confort de la maison, jouets et sport.

« Je commence ma journée en faisant le tour du magasin pour dire « Bonjour » à tout le monde. Apporter une attention particulière à chacun, ça crée un lien et une énergie qui font qu’on se comprend d’un simple regard, d’un simple geste. »

« Des intentions positives et bienveillantes, guidées par une vision juste, amènent à des actions justes. »

 Lubomira Ratzova

 Rédactrice Web

 ©Photos : Rava Vivish, Ori@Work, Polynésie la 1ère, Lubomira Ratzova

Pour plus d'informations

Sponsorisé par SAGES

Facebook

Site internet

ZUCKOO.PF

Partagez Maintenant !