Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

  • TSP au service de votre environnement

Société

Vaitiare Silvestro, 36 ans et cadre au Haut-commissariat !

Publié le 28 décembre 2019

Elle aspire à valoriser notre patrimoine et mène sa campagne auprès des agents de la fonction publique pour faire des gestes éco-citoyens et éco-responsables un réflexe. Femmes de Polynésie vous présente Vaitiare Silvestro, une femme responsable et autonome qui œuvre pour son environnement par la voix du Haut-Commissariat.

ADJOINTE AU CHEF DU PÔLE DE LA MODERNISATION DE L’ACTION DE L'ETAT.

Vaitiare est arrivée dans l’administration sur concours il y a 10 ans, après un master en écotourisme et trois ans en bureau d’études. Elle fait un passage par les services publics environnementaux « eau et déchets dans les Tuamotu », et passe chargée de mission en Politique de la ville, axée sur les communes les plus habitées.

« L’Etat n’ayant pas compétence en matière de Politique de la ville, nous intervenions sur le volet financier et technique sur des projets portant sur l’éducation, la santé, le développement économique ou encore l’emploi.»

Elle prend toute la mesure de la notion de disparité géographique de la Polynésie et sa singularité, qui font que le traitement n’est pas le même en fonction des archipels.

« J’ai vu la précarité des 20% de la population au chômage »

Et le hasard veut que dans tous les postes qu’elle a occupés, Vaitiare s’est toujours retrouvée à faire une part d’environnement. Le Haut-Commissariat ne déroge pas à la règle, elle incite les agents à passer en mode recyclage et économie par le biais d’actions internes, comme en 2014.

« Cela a été la mise en place avant moi du plan de l’administration exemplaire avec des gestes éco-citoyens et éco-responsable, comme le tri, l’impression en recto verso, le recyclage du papier. »

FEMME DE CARACTÈRE

Femme responsable, autonome, œuvrant pour son environnement, Vaitiare se soucie de sa famille et s’implique dans le développement de son pays, pas forcément basé sur l’économie mais en abattant la carte du « rendre heureux tout le monde ».

« A mon sens la Femme de Polynésie est celle qui va monter l’indice du bonheur de la population polynésienne et je lui dis « vas-y fonce, sors de ces clivages et soyons toutes au service de notre population. »

Jeanne Phanariotis

Rédactrice Web

©Photos : Jeanne Phanariotis pour Femmes de Polynésie

Partagez Maintenant !