Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

  • TSP au service de votre environnement

Société

Tehina porte haut et fort les valeurs des CEMEA

Publié le 24 décembre 2020

Pleine d’entrain et pétillante, Tehina Limousin est une jeune femme de 31 ans, à la persévérance sereine et déterminée. Sa vocation est née de la rencontre entre opportunités et amour pour la transmission du savoir. C’est avec une joie non dissimulée que Femmes de Polynésie vous présente un des maillons forts des CEMEA.

Loin des yeux, près du cœur

Née en Polynésie d’un papa Nantais et d’une maman Marquisienne, Tehina grandit avec ses 3 petits frères en métropole. 

“ Mon père était marin militaire. Peu après ma naissance, nous sommes partis en France. ”

Les premières années ne sont pas les plus simples. Tous les 2 – 3 ans – nouveau déménagement, nouveaux repères. 

“ Quand j’avais 8 ans, une nouvelle mutation nous a ramenés en Polynésie pendant 2 ans, puis en Bretagne pendant 10 ans. C’est là que j’ai passé mes années lycée, et que j’ai noué des liens d’amitié durables. ”

Ce n’est donc qu’à 8 ans qu’elle fait connaissance avec sa famille maternelle de Nuku Hiva. Pendant deux ans, elle renoue avec ses racines marquisiennes. Le mana polynésien s’ancre autant que la culture métropolitaine, et le devenir de Tehina se tisse petit à petit.

Tehina et ses frères : Bruno, Dunvael et Michel

La naissance d’une vocation

En métropole, sa maman l’initie au sein de l’église à des actions auprès des enfants des cités. Tehina découvre à 15 ans un monde, de transmission et de partage. C’est donc tout naturellement qu’elle oriente ses études vers le domaine de l’enseignement.

Elle a 20 ans quand ses parents décident de revenir s’installer en Polynésie. La séparation avec sa Bretagne d’adoption et la vie qu’elle s’y est construite est douloureuse, mais Tehina s’adapte, en rentrant dans la vie active.

“J’ai travaillé à Mahina pour une école de surf, en tant qu’animatrice en centres de vacances pour enfants. Cette aventure humaine continuera pendant 8 ans.”

Tehina est touche-à-tout et aime apprendre. Elle s’inscrit en BTS hôtellerie restauration option gestion pendant trois ans, et prépare en parallèle le Brevet d’aptitude aux fonctions de Directeur (BAFD).

“ J’ai pris 5 années pour mener à terme cette formation BAFD. Les quatre stages me permettaient de mettre en pratique les apports théoriques, et d’apprendre concrètement à gérer un centre de vacances. ”

La Permanence de CEMEA PF (tour de table en partant de la gauche) : Bylou, Taneta, Romana, Tehina, Lani, Ahuura, Hoani

L’aventure CEMEA

En intégrant les Centres d’Entraînement aux Méthodes d’Éducation Active (CEMEA), c’est une vraie famille qu’elle rejoint, qui lui permet de révéler tout son potentiel.

“ Un employeur qui se remet en question et écoute votre point de vue compte, c’est une forme de respect qui inspire la reconnaissance. ”

En 2015, elle est embauchée en tant qu’animatrice à mi-temps, responsable du secteur « Dans et Autour de l’École ». En janvier 2016, on lui confie un temps plein, et peu de temps après un CDI.

Aujourd’hui, l’association compte 7 permanents, dont 2 secrétaires. Dans le secteur « Dans et Autour de l’École », le dispositif de l’ « accompagnement à la scolarité » porté par la Commune de Punaauia mobilise 6 cheffes de centres, toutes responsables d’une équipe sur un établissement scolaire. Avec l’aide de son adjointe, Tehina, coordinatrice générale, est chargée de mener à bien ce projet pour le bien être de ces enfants des quartiers prioritaires en difficulté.

“ Suite à l’appel d’offre lancé par la commune de Punaauia il y a 2 ans, nous avons obtenu le marché des établissements scolaires à partir de l’élémentaire. ”

En parallèle, l’association forme au BAFA, et dispense un panel de formations culturelles (autour du cinéma et du numérique, méthodologie de projet, management, etc.). Elle organise également les échos du Festival international du film d’éducation (FIFE), que Tehina coordonne avec son équipe de bénévoles et les élus au conseil d’administration responsables de ce projet.

3ème édition du FIFE à l’ISEPP

Plusieurs fois dans l’année, la DJS organise des « rencontres thématiques », rassemblant toutes les associations autour de formations sur la gestion de conflits, l’environnement, etc. Ces moments leur permettent aux associations de se connaître, d’échanger leur expérience et de s’entraider.

“ J’aime travailler avec la DJS, ils sont toujours à notre écoute et disponibles. ”

Rencontres thématiques avec la DJS : Méthodologie de projet

L’association a pu bénéficier d’une aide financière pour la création d’emplois et sa diversification. En mars 2021, elle proposera un Brevet Professionnel Jeunesse, Éducation Populaire et Sport, Spécialité « Animateur », Mention « Loisirs Tous Publics », qui permettra une reconnaissance par le pays et l’État des compétences des personnes travaillant dans l’animation.

“ Cette formation en alternance durera 14 mois, avec chaque mois environ 1 semaine en centre de formation et 3 semaines en stage. Cette habilitation de l’État permettra à l’association de délivrer un diplôme d’animateur socio-culturel. ”

Tehina est habitée par le sentiment d’être là où elle devrait être, et se sent capable de se surpasser et de se (re)découvrir.

Les CEMEA m’ont permis de devenir une femme plus affirmée, plus confiante… C’est un grand tournant dans ma vie ! 

Propos recueillis par Lubomira Ratzova

Article rédigé par Vahinerii Thomas – Rédactrice Web

 Rédactrice Web

 ©Photos : CEMEA, Tehina Limousin, Lubomira Ratzova pour Femmes de Polynésie

Pour plus d'informations

Site internet

ZUCKOO.PF

Facebook

Partagez Maintenant !