Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

Portrait

HEIPUA BORDES : ENTRE CULTURE ET HARMONIE AVEC LA NATURE

Publié le 22 septembre 2020

Heipua a 72 ans et déborde d’énergie. Passionnée par sa culture et son environnement, elle s’occupe de sa pension de Famille Te ora Hau à Afareaitu – Moorea, tout en continuant à écrire, peindre, planter… Pour Femmes de Polynésie, elle raconte sa vie passée et son quotidien entre culture et harmonie avec la nature.

Ua haere mātou e fārerei ia Heipua a BORDES i te Fare ora hau i mua noa mai i te Motu Ahi i Afareaitu. E vahine maita’i, oraora, itoito ‘e e mea rahi te ‘ohipa tāna e au mai te pēni hōho’a, te pāpa’ira’a puta ‘e te tumu parau nō te heiva, te arutaimareva ‘e te fāri’ira’a rātere. Nō « Femmes de Polynésie », ‘ua fa’ati’a mai ‘oia i tōna orara’a.

L’ENFANCE ET L’ADOLESCENCE DE HEIPUA BORDES

 

Le père de Heipua est agriculteur et sa mère est sage-femme. Auparavant, Heipua et ses parents avaient un champ de café sur une montagne à Afaahiti-Tahiti. Dans sa jeunesse Heipua voulait faire des couronnes de fleurs pour les vendre et gagner sa vie ainsi.

« Nous étions dans les champs tout le temps et cette odeur de café nous suivait partout. »

Elle grandit aussi à Moorea auprès de ses oncles et tantes bien connus de l’île.

« Ma mère voulait qu’on grandisse aussi près de notre Famille Teariki à Afareaitu dans notre maison familiale qui est devenue l’hôtel Tohi’ē’ā (plus connue sous le nom d’Hôtel Pauline). C’est là que j’ai grandi auprès de ma tante Pauline, mon oncle John Teariki, l’ancien maire de Moorea… »

Tōna orara’a i mūta’a ra 

 

E ta’ata fa’a’apu tōna pāpā ‘e ‘e vahine fa’afa’anau tōna māmā. E fa’a’apu taofe tā rātou i terā ra tau i Afaahiti. I tōna na’ina’ira’a, ‘ua hīna’aro ‘o Heipua e riro ‘ei vahine tui hei.

« I te mau mahana ato’a, tei roto noa mātou i te uru taofe. E mea no’ano’a mau »

‘Ua pa’ari ato’a i Moorea i pīha’i iho i tōna ‘ōpū feti’i Teariki.

« ‘Ua hīna’aro tō’u māmā ‘ia pa’ari ato’a vau i te fare metua i Afareaitu. I reira, ‘ua pa’ari au i pīha’i iho i na metua o Pauline rāua o John, te tāvana tahito o Moorea. ‘Ua ha’api’i mai rāua iā’u i te parau o te ‘āi’a, te here fenua… »

SON PARCOURS APRÈS LE BAC​

 

Après l’obtention de son BAC elle part en France pendant 4 ans pour suivre ses études supérieures. Ensuite, elle part à Hawaï pour observer le métier d’archéologue auprès du professeur Sinoto.

« Quand j’étais lycéenne, on allait dans les îles avec nos copains. En allant sur Huahine, nous avions rencontré Sinoto qui restaurait le Marae Ānini à Parea. C’est la première fois que je voyais cela et je l’ai aidé à le restaurer. Il m’a dit quelque chose qui m’a marqué à vie : “C’est le lien avec les Atua !” J’ai gardé des liens avec lui et c’est comme cela que je l’ai rejoint sur Hawaï. »

A son retour, avec Dany Carlson, elle commence à recueillir les parau pa’ari 1 et se forme avec Moearu a Paraurahi de Opo’a – Rai’atea.  

« Nous n’avions que 22 ans et nous passions des journées entières à apprendre avec lui. Il a formé de grands orateurs, comme Matarau ou Maurice Rurua. »

Puis toujours avec Dany Carlson, elle travaille au Musée des Îles de Punaauia dans le département des traditions orales. Elle se passionne encore plus pour les légendes, les marae, et continue de recueillir les propos des anciens.

Te orara’a i muri mai i te roara’a i te parau tū’ite Baccalauréat

 

Roa’ara’a mai i tāna parau tū’ite Baccalauréat, ‘ua reva ‘ōna i te fenua farāni e maha matahiti i te maoro. I muri noa mai, ‘ua haere ‘ōna i Vaiihi nō te ‘ohipa ‘ihipapa nā muri i te ‘aivana’a ‘o Sinoto.

« I te tau re’are’a, e hāhaere noa mātou nā te mau motu e te mau hoa. I Huahine, ‘ua fārerei au ia Sinoto i ni’a i te marae Ānini i Parea. ‘Ua au roa vau ‘e ‘ua tauturu vau iāna. ‘Ua parau mai ‘ōna iā’u i te tahi parau pa’ari : e natira’a te Marae i te mau Atua ! I muri ri’i mai, ‘ua haere atu vau nā muri iāna i te fenua Vaihi. »

I tōna ho’ira’a mai, ‘ua haruharu mai i te mau parau pa’ari ia tōna hoa ‘o Dany a CARLSON ‘e ‘ua ha’api’i nā muri ia  Moearu a PARAURAHI nō Opo’a – Rai’atea. 

« E 22 ‘ahuru noa matahiti tō māua, ‘Aita ra māua i fiu i te fa’aro’o iāna i te tā’āto’ara’a o te mahana. Rave rahi mau ti’a ‘ōrero tuiro’o tāna i ha’api’i atu mai ia Matarau rāua ‘o Maurice a Rurua »

Tōna ho’ira’a mai i Tahiti, ‘ua rave ‘ōna i te ‘ohipa i te fare anavaharau nō te haruharu i te mau parau a te mau ta’ata pa’ari (‘ā’ai…). ‘Ua ora au noa i roto i te peu tumu.

SA VIE EN TANT QU’ADULTE ET SON ÉCO-LODGE​

 

Elle met au monde trois enfants, deux faux jumeaux (Raenga et Maui) et un garçon (Heirangi). Heipua a monté son éco-lodge Te Fare Hau il y a 20 ans de cela juste devant le Motu Ahi. Heipua vit seule dans sa maison. C’est une très belle maison, construite en bambou. Comme c’est beau !!!

« Raenga et Heirangi m’ont poussée à monter ma pension, et eux même se sont lancés dans l’entreprenariat par la suite. Mon concept respecte tout ce que j’aime, et est le reflet de ma personne. »

Le travail de Heipua consiste à accueillir les touristes dans sa pension de famille. Néanmoins, Elle a beaucoup d’autres passions dans sa vie. Elle écrit des livres, peint des tableaux, raconte des légendes et écrit des textes pour le heiva, et s’occupe de sa pension de famille.

« J’adore écrire. Dès que cela me prend, je peux y passer des nuits entières et je ne m’arrête qu’une fois que j’ai pu exprimer tout ce que je voulais. »

Elle a aussi un fa’a’apu2 où elle y plante ‘ūmara3, maniota4  avec Moea, une de ses employées, pour sa consommation personnelle et celle de sa famille.

Jamais lasse, elle monte un projet de restauration coralienne avec le collège Afareaitu, l’association Coral Gardeners et la fondation PEW.

« Etant à Tahatai (bord de mer), j’ai toujours voulu travailler sur la transmission et monter un projet pédagogique. Les enfants vont être les médiateurs de ce projet. Ils vont informer, sensibiliser l’entourage ainsi que l’école primaire et tous les élèves du collège. »

Te orara’a ta’ata pa’ari ‘e tāna fare hōtera utuāfare

 

E vahine itoito roa. E hitu ‘ahuru ma piti matahiti tōna. E toru tāna tamari’i : e piti maehaa (hō’ē tamaroa – hō’ē tamahine) ‘e hō’ē tamaroa. Tē fa’aea ra ‘o Heipua i roto i tōna Fare hōtera ‘utuāfare i Afareaitu. E fare nehenehe roa tōna. ‘Ua hāmanihia e te ‘ofe ‘e te rā’au huru rau… E mea au roa. E fāri’i ‘ōna i te mau rātere i te Fare Ora Hau i mua noa mai i te motu Ahi. A piti ‘ahuru matahiti tōna ravera’a i teie ‘ohipa.

« Nā tā’u na tamari’i ‘o Raenga rāua ‘o Heirangi i fa’aitoito mai iā’u i te ha’amau i tā’u hōtera ‘utuāfare. I muri mai, ‘ua ha’amau ato’a tā rāua taiete. Tā’u hōtera ‘utuāfare, ‘o vau ïa. »

E vahine fa’ati’a ‘ā’ai ato’a. E mea pāpū te parau, e mea anaanatae i te fa’aro’o. E au ato’a ‘ōna i te pāpa’i

« E mea au roa nā’u i te pāpa’i. te tahi taime e pāpa’i au e ao roa atu »

E fa’a’apu ato’a tāna. Rave rahi mau mā’a tāna e tanu ia Moea, tāna rave ‘ohipa : ‘ūmara, maniota…

‘Ua ha’amau ato’a te tahi ‘ōpuara’a « To’a ora » e te fare ha’api’ira’a tuarua nō Afareaitu, te tā’ātira’a Coral Gardeners e te pū PEW.

« E mea au nā’u i te rave i te ‘ohipa e te tamari’i. E riro mai teie mau tamari’i ‘ei rauti nō teie ‘ōpuara’a »

NOS IMPRESSIONS SUR NOTRE RENCONTRE AVEC HEIPUA BORDES​

 

A 72 ans, Heipua reste une femme très dynamique et passionnante. Si vous faites un tour à Moorea, elle sera ravie de vous accueillir dans sa belle pension de famille !

« Je ne travaille pas pour l’argent, mais parce que ce que je fais me plaît. Transmettre, préserver, accueillir ! »

Tō mātou mana’o

 

E vahine itoito roa ‘o Heipua. Mai te peu e haere mai ‘outou i Moorea, ‘a haere ia Heipua a BORDES i te Fare Hau. E fa’ati’a atu ‘ōna i te mau ‘ā’ai o Moorea.

« E rave au i te ‘ohipa nō te mea e au vau, e ‘ere nō te moni. »

1 paroles de sages, d’anciens

2 champ

3 patates douces

4 manioc

Les élèves de la 3e Prépa-Métiers, accompagnés de Rahiti BUCHIN et  Mirihau MATAUTAU, leurs professeurs de tahitien et français

Collège d’Afareaitu – 2019/2020

© Photos : Les élèves de la 3e Prépa-Métiers Collège d’Afareaitu – 2019/2020

POUR PLUS DE RENSEIGNEMENTS

EN PARTENARIAT AVEC LA DGEE ET LE COLLÈGE D’AFAREAITU

 

FACEBOOK

 

ZUCKOO

Partagez Maintenant !