Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

Maison & Famille

Vaitea Legayic : Le bénévolat, la foi dans le cœur

Publié le 23 décembre 2020

Comment faire en sorte que la jeunesse puisse vivre en harmonie avec son environnement et dans la foi ? Telle est la directive que Vaitea se donne au quotidien dans les associations où elle est bénévole. Nous nous invitons dans les coulisses de l’UPJ1 et UCJG2 avec une Femme de Polynésie passionnée et engagée pour la jeunesse.

“Je ne peux pas rester indifférente à la situation que j’observe.”

Depuis toujours pour la jeunesse

Née le 13 octobre 1971 à Papeete, Vaitea a toujours eu cette vocation.

“ Toute petite, je voulais déjà travailler près des jeunes. C’est inexplicable, j’aime échanger avec eux, mais surtout me sentir utile pour eux. C’est ma passion. ”

Cependant, la jeune femme va dans un premier temps explorer d’autre horizons.

“ J’ai obtenu un diplôme d’expert-comptable. ”

Et là, comme si le destin s’exprimait, la jeune diplômée ne trouve pas d’emploi dans le domaine de ses études. La solution s’avère être une bénédiction.

“ Je commence à travailler comme institutrice suppléante avec les maternelles. Là, le rêve se réalise ! ”

Vaitea restera dans l’enseignement près de 7 ans.

Un autre chemin vers la jeunesse

En 2001, Vaitea devient cadre administratif au sein de l’hôpital du Taone. Sa passion pour la jeunesse ne cessera jamais.

“ Je n’ai pas grandi dans l’école du dimanche. Cela dit, grâce au père de mes enfants, j’ai pu découvrir ce monde. ”

Vaitea assiste aux enseignements bibliques, et de fil en aiguille devient monitrice et enseignante à son tour.

“ Pendant presque 15 ans, j’ai enseigné à l’école du dimanche. ”

Le cœur du bénévolat avec l’UCJG…

Pour aller encore plus loin dans son action auprès des jeunes, elle intègre l’UCJG en tant que bénévole.

“ Je n’ai pas pu être dans l’enseignement en tant que professionnel, alors je me suis tournée vers le bénévolat. À ce jour : Aucun regret ! ”

C’est au cœur de L’UCJG que Vaitea œuvre depuis près de 30 ans pour la jeunesse, aujourd’hui en tant que trésorière. Elle continue de souligner l’impact de chaque action dans la vie parfois difficile de certains jeunes.

“ Deux semaines avec nous en centre de vacances, c’est déjà une victoire. C’est un jeune en moins qui serait potentiellement dans la rue. ”

L’UCJG, c’est plus de 20 000 membres actifs et 400 cadres répartis entre la Nouvelle-Calédonie et la Polynésie dans les 8 grand comités paroissiaux, le 7ème étant celui de Papeete, siège de l’association.

“ L’UCJG à l’échelle locale, c’est 28 centres de vacances, des séminaires, des activités, et tout cela dans l’enseignement moral. ”

Vaitea observe une évolution de la jeunesse. Le constat est parfois alarmant, entre promiscuité, drogue, alcool et délinquance.

“ On peut constater une perte des valeurs familiales, surtout à Tahiti, car pour les jeunes des îles, ce n’est souvent pas le cas. Une des solutions que nous apportons, c’est un retour aux sources. ”

L’UCJG invite la jeunesse à être un acteur bienveillant dans la communauté, grâce à un équilibre entre le corps, l’esprit et l’intelligence.

… et l’UPJ

“  Je suis aussi active dans l’UPJ en tant que trésorière, la différence étant que l’UPJ fédère toutes les associations de jeunesse, quelles que soient leurs orientations religieuses, politiques ou ethniques. ”

L’UPJ, fédère 42 associations très diversifiées.  Elle est leur union et leur voix auprès des administrations, telles que la DJS ou le CESEC3. Vaitea œuvre avec pour objectif la construction d’une politique jeunesse.

“  J’apprends beaucoup des jeunes, avec les visites de quartiers, les séminaires. Tout commence par la communication, et avec un : “ Bonjour comment vas-tu ? Mieux encore quand je te vois. ” ”

Dans le syndicalisme depuis 22 ans et aujourd’hui représentante élue de l’assemblée de Polynésie depuis 2018, Vaitea utilise toutes les voix possible pour mettre en avant les besoins de la jeunesse.

Avec une telle vocation, Vaitea médite beaucoup sur la question du futur, pour et par les jeunes.

“  On a tous une voie, on est là pour une raison et notre chemin ne peut-être qu’utile à notre communauté, moi j’ai choisi le bénévolat. Suivez votre voie !  ”

À ceux qui ont le désir de s’engager dans la même voie, les portes de l’UCJG restent grandes ouvertes avec les questions posées :

“ Es-tu prêt à aller vers l’autre ? Es-tu prêt à partager tes projets, et à donner inconditionnellement ? ”

1 L’union polynésienne pour la jeunesse 

2 L’union chrétienne des jeunes gens

3 Conseil économique, social, environnemental et culturel de la Polynésie Française 

Niuhiti Gerbier

 Rédacteur Web

 ©Photos : Vaitea Legayic et Niuhiti Gerbier pour Femmes de Polynésie

Pour plus d'informations

Site internet

ZUCKOO.PF

Facebook

Partagez Maintenant !