Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

Maison & Famille

VAIREA : De l’art sur verre de jus revigorant !

Publié le 11 septembre 2020

Quand on parle à Vairea, on se sent apaisés par sa positivité, qui se reflète même dans ses créations en verre. Cette artiste-peintre, spécialisée dans la gravure sur verre, est aussi agricultrice depuis peu. Femmes de Polynésie est partie à sa rencontre et vous raconte son parcours.

DANS UN QUARTIER FAMILIAL DE PAO PAO

Vairea est née à Papeete, mais c’est Moorea qui sera sa vraie maison. Dans les années 90, sa famille quitte Tahiti pour l’île sœur et le quartier familial à Pao Pao, où l’artiste-peintre vit encore aujourd’hui avec son conjoint et ses trois enfants.

Demi-Polynésienne, elle est issue d’un beau métissage :

« Mon grand-père côté maternel est Français. Il est resté avec une demi-Tahitienne. Côté paternel, c’est un Neo-Zélandais. Et mes parents sont – on va dire – demi-Tahitiens. »

Quand Vairea parle de sa famille, c’est avec beaucoup d’amour et de joie. « Positivité » et « persévérance » : tels sont ses maîtres mots. La débrouillardise et le sens du challenge, appris au sein de son foyer, lui serviront tout au long de son parcours.

LA CULTURE GRAVEE DANS LE VERRE

Quand Vairea raconte son histoire, elle fascine par la force de son cursus : après un BEP Cuisine, elle décide de se réorienter dans l’art, en autodidacte.

« Je n’ai pas pris de cours. Comme j’aimais bien le dessin et le tatouage, en essayant avec un petit stylo portable à gravure, c’était tout simple. J’ai commencé à dessiner, à faire des motifs. »

Ses domaines ? La peinture sur toile, mais plus spécialement la gravure sur verre.

 

Ses débuts en 2015 sont petits, mais la vahine dynamique surmonte ses craintes. Ses premiers clients sont sa famille, puis elle se fait rapidement connaître bien au-delà !

 

Sa motivation ?

« Je suis un peu tatouée de partout, d’où mon envie de partager mes tatouages et ma culture à travers mes produits. »

Passionnée par son travail, notre graveuse apprécie particulièrement le contact avec les clients.

« J’aime les voir contents, quand je partage mes dessins, mon travail. J’aime rendre les gens heureux. »

Graver sur du verre demande beaucoup de méticulosité : si certaines créations ne peuvent se faire qu’à main levée, d’autres nécessitent un dessin préalable avant la gravure, pour voir le rendu du motif. Par prudence, elle ne travaille que sur les verres qu’elle fournit, pour pouvoir les remplacer si le matériau casse.

Stand sur les quais de Moorea, vente dans des boutiques, page Facebook ou expositions ponctuelles : les produits de Vairea ont certainement déjà attiré votre attention.

« En périodes électorales, des réunions avaient lieu dans les hôtels. Alors j’ai demandé l’autorisation d’exposer à ce moment-là, et aussi d’utiliser les logos des partis politiques. Et ça a bien marché ! Le Président et les ministres m’en ont acheté aussi ! »

L’artiste-peintre s’adapte aussi aux événements annuels et à la demande de ses clients, tout en essayant de suivre les tendances du moment.

 

En 2018, elle gagne le premier prix du concours « Ton produit artisanal préféré », de la 1ère exposition du Painapo sur Moorea, organisée par la CCISM.

La même année, elle rejoint des amis en Californie, et expose au Ventiki Bar. C’est le succès total auprès des clients ! Elle renouvellera l’expérience l’année suivante.

« Je viens de Polynésie, je suis tatouée… Pour eux, qui sont fans de Polynésie, c’était vraiment super . Ils sont loin de chez nous et depuis leur petit coin aux Etats-Unis, sont fans de nous… J’étais vraiment heureuse d’avoir pu partager ces moment-là. »

UNE FEMME MODERNE DE POLYNESIE

Après le confinement, Vairea doit faire preuve d’adaptation pour gagner sa vie. Alors elle tire profit des fruits et légumes qu’elle avait cultivé dans son jardin, pour vendre des jus frais, detox, ou encore des achards de légumes. Succès garanti !

« Après, je voulais arrêter pour me recentrer sur mon travail de gravure sur verre. Mais mes clients n’ont pas voulu que j’arrête ! Alors je continue toujours. »

Depuis, l’agricultrice vend ses nouveaux produits sur Facebook, et tous les week-ends à Maharepa, avec ses gravures sur verres parfois aussi.

Vairea est une Femme moderne de Polynésie, qui a su faire preuve d’adaptation, de dynamisme et de challenge dans son parcours.

 

Son rêve irréalisé ?

« J’aimerais bien avoir un jour une boutique où je graverai plus de grandes choses, pas que le verre. »

Joachim Laugeon

 Rédactrice Web

 ©Photos : VAIREA

Partagez Maintenant !