Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

Carrière

Nahema, cheffe d’orchestre du Coco Beach

Publié le 20 mai 2020

Moorea… Dépaysement total… et si on poussait l’expérience un peu plus loin ? Ça commence par un ponton, puis une pirogue qui traverse quelques nuances de bleu, avant de nous déposer sur le Motu Tiahura. Nous sommes dans le seul restaurant où l’on peut contempler Moorea depuis son lagon. C’est dans ce cadre simple, authentique et paradisiaque que Nahema, 30 ans, accueille l’équipe de Femmes de Polynésie de son sourire généreux.

Un challenge en famille

Nahema et Eric, partenaires dans la vie comme en affaires, sont depuis 3 ans les gérants du Coco Beach. Construit au début des années 2000, le restaurant est géré depuis 10 ans par Vatea, le père d’Eric.

“Le restaurant allait fermer. Il fallait absolument
le reprendre !”

Le défi est lancé, et il n’est pas des moindres ! Nahema a alors 27 ans et travaille depuis 2 ans à l’Office du Tourisme sur la classification des établissements touristiques. Le jeune couple se donne les moyens d’être opérationnel et professionnel en un temps record.

“Nous avions tout à apprendre du métier, la gestion des stocks, la gestion des fournisseurs, des clients, leurs humeurs et leurs remarques. C’était très formateur. ”

Et quelques semaines plus tard…

“J’étais enceinte, et j’ai travaillé jusqu’au 9ème mois.”

La jeune femme d’affaires et cheffe d’orchestre sur le terrain est désormais aussi mère de famille. Elle reprend le travail au plus vite, et jongle entre sa vie professionnelle et privée.

“C’était vraiment l’aventure !”

Aujourd’hui Nahema et Eric récoltent les fruits de leurs efforts, mais la restauration sur une île déserte comporte quelques contraintes …

Les coulisses du paradis

Tributaire du temps, le restaurant ferme généralement 3 à 4 mois dans l’année. Les week-ends, il affiche « Complet », ce qui impose une organisation rigoureuse.

“Tous les jours on emmène tout avec le bateau, car on n’a pas de stockage, et on porte tout. Nous sommes une équipe de femmes qui fait physiquement un boulot d’hommes.”

Nahema a souvent dû s’affirmer dans un univers qui peut s’avérer rude.

“Quand tu es une femme, jeune en plus, il faut savoir parfois taper du poing sur la table !”

Motivation et force de caractère sont indispensables pour mener à bien un tel projet, mais cela ne suffit pas…

On a été beaucoup soutenus, notamment par certains chefs qui ont organisé une journée des Chefs au Coco Beach : Heiarii du HEI 2 , Fred du Velvet, Fabrice de l’Auberg’In 3, Kirahu Chavez du Kozy Restaurant – ils sont venus nous aider bénévolement, et on ne les remerciera jamais assez. 

Un esprit sain dans un cadre sain

Conscients de posséder un bout de paradis dans un cadre de rêve, Nahema et Eric font tout pour le préserver en adoptant une démarche responsable.

Nous utilisons au maximum des produits locaux et de saison, et ne servons plus de sodas, mais des cocktails de fruits frais.  Nous avons supprimé les pailles et avons remplacé la vaisselle par du bois.

La carte de l’évasion

Leurs dernières vacances en Thaïlande ont marqué non seulement leurs esprits, mais aussi la nouvelle carte du Coco Beach.

Ce voyage a mis à l’honneur la coriandre dans notre carte, et a inspiré plusieurs plats, comme la salade de papaye verte épicée !”

Carpaccio parmesan coriandre et Salade de papaye verte façon thaïlandaise

Leur créativité culinaire et la qualité de produits proposés sont indéniables. Poissons frais du lagon ou du large, crevettes de Opunohu, sauce sashimi à l’huile de coco et rea tahiti… Les amateurs de viande ne sont pas mis de côté pour autant…

Vous aimez les burgers ? Vous allez adorer notre Wagyu Burger !

Poulpe grillé et Wagyu Burger

Nahema et Eric ont su souffler un vent de jeunesse sur le motu Tiahura, comme avec les journées festives avec DJ, qui répondent à une réelle demande sur Moorea. Et après ces dernières semaines de confinement, qui n’aimerait pas s’évader un peu, sans pour autant prendre l’avion ?

1 Mara’amu : vent du Sud

2 Lire le portrait de HEIARII, “LE PETIT TAHITIEN” DEVENU GRAND “CHEF”

3 Lire le portrait  de FABRICE, LA PASSION DE LA TABLE !

Plus d'informations

Sponsorisé par : Comptoir Commercial Cécile

page Facebook : ComptoirCommercialCecile

 Lubomira Ratzova

 Rédactrice Web

 ©Photos : Coco Beach, Cyril Pallière pour Femmes de Polynésie

Partagez Maintenant !