Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

Carrière

La mission Égalité Femmes-Hommes de l’UPF, l’engagement de Sarah Gruez

Publié le 11 mars 2020

Étudiante en master Management et Commerce International à l’UPF, Sarah Vaimiti Gruez a récemment accepté de porter les valeurs et les actions de la mission Égalité Femmes-Hommes de l’établissement. Femmes de Polynésie a rencontré cette jeune femme originaire de Moorea, qui a saisi cette occasion pour vivre une expérience exaltante.

Une étudiante consciente des enjeux d’égalité et de parité

Sarah Gruez a un parcours à la fois classique et investi. Après un BTS Management des Unités Commerciales et une licence en économie-gestion à l’UPF, Sarah poursuit un master en cours du soir, pour lequel elle doit effectuer un stage obligatoire. Alors qu’elle obtient une réponse positive d’une entreprise, elle découvre l’offre de la mission Égalité Femmes-Hommes de l’UPF et décide de s’y investir pleinement.

“L’Égalité au fenua n’est pas assez mise en lumière. On entend parler des violences faites aux femmes, mais pas assez du harcèlement de rue, ou dans les transports, alors que ça existe bel et bien ! Il faut toucher toutes les générations, décliner des ateliers de sensibilisation auprès des entreprises et des scolaires.”

Sarah souhaite s’impliquer dans cette vision paritaire de la société qui concerne sur le campus aussi bien les étudiant·e·s1 que la gouvernance, le personnel, les chercheuse.eur.s2 , ainsi que les activités d’enseignement.

Une stagiaire investie pour son campus

“La mission existe depuis seulement deux ans, ce serait une bonne chose que l’UPF puisse être un exemple au fenua en matière de sensibilisation à l’égalité et à la parité.”

L’implication de Sarah a déjà permis d’organiser un atelier “Apprendre de ses préjugés pour enseigner sans préjugés”, sur les stéréotypes de genres. En ce moment, elle travaille à la mise en place du témoignage de Sandrine Turquem, première femme pilote de ligne polynésienne.

“Il faut que femmes et hommes de Polynésie soient fier.ère.s du parcours de Sandrine, qui a su bousculer les stéréotypes liés à ce métier. Le but de la faire témoigner est de montrer qu’il nous appartient à tous de déjouer les clichés liés aux métiers dits ‘masculins’.”

Organisé à l’occasion du Forum des métiers qui devait se tenir jeudi 12 mars prochain 3, ce témoignage devait avoir lieu en même temps que l’exposition “L’égalité, ça se travaille !”, présentant des femmes pionnières.

Sarah travaille également à l’organisation de l’exposition Mona Lisa, TAPA tout dit, qui se tiendra à la bibliothèque universitaire en avril. Affaire de femmes et de passeuses, le tapa y sera mis à l’honneur dans une trentaine d’œuvres d’artistes contemporains. Un parcours complet, donc, pour Sarah, dans le domaine culturel et événementiel.

 

Une jeune femme inspirée et inspirante

Sa force de caractère et son investissement, Sarah les puise dans son histoire personnelle : issue d’une famille nombreuse et ayant perdu son papa il y a 7 ans, sa maman reste son modèle.

“Ma mère a commencé à travailler pour pouvoir nous élever. Mes frères et sœurs m’inspirent également beaucoup : ma grande sœur est barmaid 4 et a déjà travaillé dans trois pays différents, mon petit frère, Brian, passe bientôt l’examen de pilote pour l’armée, son frère jumeau Steve, prépare le concours de la Marine, ma petite sœur Sandra aimerait travailler dans la pâtisserie et la petite dernière est en 6e.”

Grâce à la diversité des parcours de vie de sa fratrie, Sarah est confiante pour son avenir professionnel, et sait que son expérience au sein de la mission Égalité la conduira vers de belles opportunités.

“J’ai décliné l’offre de stage d’une entreprise pour m’orienter vers la mission Égalité car je voulais un stage différent, à but non lucratif. Finalement, grâce à cette expérience, je touche au social, à l’éducation, à la sensibilisation, à l’événementiel, à la communication, au management. Polyvalence et autonomie sont les maîtres-mots de cette expérience qui dépasse largement celle d’un stage traditionnel.”

1 L’écriture inclusive représente l’”ensemble des attentions graphiques et syntaxiques permettant d’assurer une égalité des représentations entre les hommes et les femmes”. Ici, elle renvoie à étudiantes et étudiants.

Idem, écriture inclusive pour chercheuses et chercheurs.

3 Le forum des Métiers a été annulé ce mercredi 11 mars pour cause de coronavirus covid-19

4 Barman pour un homme, barmaid pour une femme

Plus d'informations

LE FORUM A ÉTÉ ANNULÉ CE mercredi 11 mars POUR CAUSE DE CORONAVIRUS COVID-19

Forum des métiers – le nouveau rendez-vous de l’emploi à l’UPF

jeudi 12 mars de 8h à 15h sur le campus de Outumaoro, bâtiment A de l’UPF

50 entreprises et institutions présentes, une centaine de professionnels (dirigeants d’entreprises, cadres des ressources humaines), 6 ateliers thématiques, 27 créneaux de simulations d’entretiens d’embauche animés par des professionnels des ressources humaines.

Rencontre avec Sandrine Turquem, première femme pilote de ligne sur Air Tahiti Nui

Salle G3-1, de 11h30 à 12h30

Pour en savoir plus sur le Forum des Métiers

Pour en savoir plus sur la mission Égalité Femmes-Hommes

 Vaea D.

 Rédactrice Web

 ©Photos : Vaea D. pour Femmes de Polynésie

Partagez Maintenant !