Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

Carrière

CHRISTELLE : VERS UNE ARCHITECTURE LOCALE CONTEMPORAINE

Publié le 21 janvier 2021

Quelle est la maison de vos rêves ? Traditionnelle, moderne ou un mixe des deux ?  Cette jeune architecte souhaite allier tradition et modernité en se penchant sur la question  de l’existence d’une architecture polynésienne contemporaine. Femmes de Polynésie vous livre le parcours d’une jeune femme inspirée.

 

LE GOÛT DE LA CONSTRUCTION

Née à Tahiti d’un père français et d’une mère chinoise de Moorea, Christelle grandit au fenua jusqu’en 2006, puis déménage en Nouvelle-Calédonie. Son enfance est bercée par des jeux d’espaces et de formes, qui lui donnent goût à l’architecture.

“J’aime créer des espaces, essayer de dessiner les choses différemment, pas juste une boîte carrée.”

Elle obtient un BAC S avec mention, avant d’entrer en 2011 à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture et de Paysage à Bordeaux.

 L’étudiante obtient sa Licence en architecture en 2014, et poursuit sa 1ère année de Master avec ERASMUS en Espagne. Etudier dans l’école polytechnique d’architecture de Madrid est une vraie opportunité. Le niveau d’architecture élevé et l’adaptation à la langue espagnole ont été des défis – qu’elle relèvera jusqu’au bout !

Pour parfaire sa formation, elle fait un stage de 6 mois dans l’agence d’architecture « Moon Safari » à Bordeaux avant la validation de son Master. Elle décroche son Diplôme d’Etat d’Architecte en 2017.

Christelle prévient que les premiers pas dans le monde du travail ne sont pas aussi faciles que l’on pourrait imaginer.

“L’école est une chose et le travail en agence en est une autre. Le défi est de parvenir à être efficace rapidement.  Faire plusieurs stages pendant les études serait une bonne approche. ”

PREMIERS PAS DANS LA VIE ACTIVE

La jeune femme commence à Bordeaux à l’agence « Lanoire et Courrian » pendant 6 mois, puis rentre au fenua. Elle fait ses débuts dans l’architecture polynésienne en intégrant l’agence « Pierre-Jean Picart ». Aujourd’hui elle est chef de projet à l’agence « Corail Architecture ».

Le métier d’architecte demande beaucoup de rigueur, de réactivité, et surtout la capacité de s’adapter aux changements…

Souvent il faut inventer un concept dans un délai imparti, avec des restrictions budgétaires et réglementaires. Savoir trouver l’équilibre entre création et contraintes est un challenge, mais c’est cela qui fait la beauté de ce métier.

Le sens des responsabilités est également très important.

“ Une erreur dans le monde du bâtiment peut avoir de lourdes conséquences, c’est pour cela que construire un réseau professionnel de confiance est primordial.

Ce qui lui tient à cœur, c’est de mettre sa passion au service des personnes quels que soient leur budget, et leur permettre d’avoir le « chez soi » qui leur corresponde :

“ On a tendance à ne pas faire appel à un architecte par peur du coût or notre but doit être de respecter les attentes et ressources du client, pour lui amener un résultat satisfaisant aussi bien architecturalement que financièrement.

UNE FEMME DE POLYNESIE ENTRE TRADITION ET MODERNITE

La vahine aspire à apporter dans ses réalisations l’art polynésien de manière moderne. 

“ J’aimerais allier les caractéristiques de l’architecture traditionnelle polynésienne et les exigences de la modernité. Une architecture polynésienne contemporaine pour les polynésiens d’aujourd’hui. ”

C’est notamment ce qu’elle a travaillé dans son mémoire de fin d’études, lui permettant ainsi de mieux connaitre l’histoire architecturale des îles chères à son cœur.

Comment ? En utilisant des matériaux locaux, ou en conservant les codes traditionnels, modernisés par des matériaux importés.

“ J’aimerais que cela soit plus visible dans les architectures. Que l’on puisse dire : « C’est une maison de Polynésie !» ”

Ses projets futurs ? La jeune femme est actuellement en cours de validation de son HMONP[1] tout en continuant à apprendre et à se perfectionner dans son agence actuelle. Et un jour, être prête à ouvrir sa propre agence d’architecture !

1Habilitation à exercer la maîtrise d’œuvre en son nom propre : diplôme qu’un architecte peut passer après certaines années en agence afin d’ouvrir la sienne. 

Joachim Laugeon

 Rédacteur Web

 ©Photos : Stephane Mailion et Christelle pour Femmes de Polynésie

Partagez Maintenant !