Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

Tama'a maitai

TAMA’A BOX, l’alternative à la barquette jetable

Publié le 4 janvier 2020

Adeptes du geste éco-citoyen, voici  Tama’a Box !  Femmes de Polynésie était de ceux qui en juin 2019, dans les jardins de l’Assemblée de la Polynésie française, ont assisté à la finale de la deuxième édition de la Startup Cup. Sur la deuxième marche du podium,  une jeune équipe bien déterminée. Deux filles et un garçon osent un système de consignes à destination des acteurs de la restauration, une alternative à l’emballage plastique à usage unique. Gros plan sur les fondateurs de Tama’a Box. 

Une force de proposition de manière individuelle et collective

Clémence, 26 ans, et Anaïs, 27 ans, sont toutes deux ingénieures dans l’environnement, arrivées un peu par hasard en Polynésie il y a respectivement trois ans et un an et demi.

Et puis il y a Tanguy, 30 ans, sur Tahiti depuis sept ans. C’est le garçon de la team, très positif et confiant sur l’avenir de leur projet. Il rencontre les filles dans le cadre professionnel, et tous se découvrent une sensibilité pour la préservation de l’environnement. 

“La préservation de notre planète est un sujet qui me tient véritablement à cœur. Pouvoir contribuer au développement durable et inciter les gens à le faire, c’est bénéfique pour tout le monde.”

L’écologie, c’est de prendre conscience qu’en tant qu’être vivant, nous ne sommes qu’un maillon de la chaîne dans un système qui nous porte. C’est sur cette base que les trois amis ont construit leur idée et se sont retrouvés au concours de la Startup Cup, organisé par l’incubateur PRISM (1) de la CCISM (2). 

la Team Tama'a Box : Clémence, Anaïs et Tanguy

« Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait. » (3)

“Je voulais participer à la Startup Cup afin de créer une boîte en rapport avec l’environnement, dans le recyclage du plastique. J’ai proposé à Anaïs et Tanguy de participer au premier atelier, et au fil des discussions nous avons fait évoluer l’idée de départ en adaptant sa faisabilité au territoire”, confie Clémence. 

Le concept final est un récipient en verre consigné, destiné à réduire l’utilisation des barquettes en plastique à usage unique. L’objectif est de créer un réseau de restaurateurs partenaires qui adhèrent à ce système pour rendre les petits gestes éco-responsables accessibles à toute la population. Plus le réseau de restaurateurs sera important, plus la solution sera évidente pour les consommateurs. 

“C’est un système logistique complet, où l’on s’assure qu’à chaque début de service, le restaurateur ait le nombre nécessaire de boîtes propres, et à la fin du service nous récupérons les boîtes sales pour le réapprovisionner après lavage, tout en respectant les normes d’hygiène.”

Finalement le plastique ce n’est pas du tout fantastique

Estimant la consommation annuelle moyenne de plastique à 10 kg par personne, uniquement pour les plats à emporter (4) , Tama’a Box a pour but d’élargir sa gamme de produits en proposant plusieurs tailles de contenants. Pour y parvenir, il leur faudra étoffer leur réseau de restaurateurs, à Tahiti comme dans les îles, mais également solliciter différentes subventions et aides financières, ou encore le crowdfunding.

“C’est quand on a reçu le deuxième prix que tout a commencé à devenir réel. Jusqu’à présent nous étions simplement trois rigolos derrière nos écrans, mais nous commençons à nous faire à l’idée. Beaucoup de personnes sont intéressées et ça nous motive. Nous agissons pour notre planète, nous aspirons à élargir au maximum et à créer des emplois localement, aujourd’hui à Tahiti et demain pourquoi pas dans les îles!”
La Team Tama'a Box à l'incubateur PRISM de la CCISM

Plus d'informations

Page Facebook : Tama’a Box Officiel

(1) Incubateur de Projets Polynésiens : PRISM

(2) Chambre de Commerce, d’Industrie, des Services et des Métiers

(3) Mark Twa

(4) Etude de marché Tama’a Box

Propos recueillis par Jeanne Phanariotis.

Article rédigé par V.M

© Photos : Jeanne Phanariotis pour Femmes de Polynésie

Partagez Maintenant !