Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

Société

Heiava, ingénieure au service de notre environnement

Publié le 23 novembre 2019

3,4 tonnes, c’est l’émission annuelle de CO2 par habitant de la Polynésie – une empreinte carbone que le pays cherche à alléger pour réduire notre impact sur le réchauffement climatique. Femmes de Polynésie s’est donc mis en quête d’éco-sentinelles locales. Première de notre liste : Heiava. Elle exerce le métier d’Ingénieure en Déchets et en Economie circulaire à l’ADEME.

Le déclic « clean-up day »

Rue Dumont D’Urville, ex-locaux d’RFO. Nous nous rendons à l’ADEME (1) pour rencontrer une jeune ingénieure de 23 ans. Sur son CV, une filière environnement à l’université, un master Géographie –Aménagement option Environnement à Montpellier.

« Mon but était de travailler dans l’environnement et d’œuvrer à la transition écologique du fenua. »

Une prise de position qui s’est manifestée très tôt. A 11 ans, sous l’impulsion de sa sœur aînée, Heiava participe à un Clean-up day (2) – un acte citoyen, au cours duquel elle réalise l’impact de l’homme sur la nature. C’est le début d’une série de remises en question pour savoir comment, à son niveau, elle pourrait préserver son environnement.

« A dater de ce jour je me suis mise à m’intéresser à la pollution ! »

Pendant ses études elle effectue plusieurs stages au fenua, comme à Punaauia où elle pilote un projet dans trois quartiers-cibles avec l’installation de composteurs. Elle fait également ses armes au sein de la PEW charitable trusts, une ONG installée à Tahiti avec pour mission la protection de nos océans. Elle participera également avec la commune de Teva I Uta à la mise en place d’un projet de Rahui dans le lagon de Mataiea.

« Nous sommes sur une petite île sur laquelle s’entassent nos déchets   Cependant, à l’heure actuelle,  au vu de la quantité de déchets, il est difficile de faire émerger des usines de recyclage ou de valorisation des déchets. »

Adepte du Zéro déchet

La réduction de nos déchets est pour Heiava le premier palier à franchir.  Remettre au gout du jour un savoir issu de nos anciens peut être le point de départ.

« Je prends l’exemple du panier en pandanus pour faire ses courses, nous y revenons. Le compostage autrefois était une tradition chez nous. On a oublié certaines pratiques que l’on faisait naturellement ! »

Son travail consiste à accompagner les porteurs de projets publics et privés mettant en place des projets en lien avec la prévention, la gestion et la valorisation des déchets.

« Dernièrement, j’ai pu travailler sur un projet de création de déchèterie. Si le projet reçoit tous les financements espérés, il s’agirait de la première sur Tahiti.»

Avec tout juste un an d’ancienneté à l’ADEME, Heiava garde en tête que ses missions prioritaires restent l’accompagnement et le soutien de projets. 

« Il y a une grande diversité de projets.  Nous accompagnons de nombreux projets de sensibilisation et d’animation tel que« Tao et Tiaporo » en lien avec le syndicat Fenua ma (3) et le «défi famille Zéro déchets » animé par Sarah Dukhan (4) ou encore des projets de compostage dans les communes, établissements scolaire, etc,. Nous avons également lancé de nombreuses études en partenariat avec le Pays en vue de l’amélioration de la gestion des déchets sur le fenua. »

Cette jeune fille attachée à son fenua, qui aime faire de la randonnée, du kitesurf ou de la danse tahitienne, effectue à son niveau des petits gestes au quotidien pour l’environnement comme apporter son Tupperware à la roulotte, refuser une paille ou composter à la maison.

« Chacun peut agir à son échelle, chacun peut être acteur et se sentir concerné. »

1 ADEME: Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie

2 initiative estonienne en 2008 qui a permis le lancement de la World Clean up day

3 Lire le portrait de Benoît Layrle, un gersois pour super Fenua Man

4 Lire le portrait de Sarah Dukhan Relevez le défi zéro déchet à Tahiti

   Jeanne Phanariotis
   Rédactrice web

   © Photos : Lubomira Ratzova pour Femmes de Polynésie

Partagez Maintenant !