Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

Société

Ella, une Réunionnaise au TEP !

Publié le 26 janvier 2020

La crise du requin à la Réunion a eu pour effet de voir arriver en Polynésie les passionnés de la mer, surfeurs et autres mordus de l’océan. Il y a 5 ans, une Réunionnaise a choisi de faire de Tahiti sa seconde île de cœur. Ella Camart est depuis 2018 la recrue « Qualité, Sécurité, Environnement » de la TEP 1. Femmes de Polynésie vous présente une femme des îles particulièrement attachée à son nouveau chez-elle.

Une histoire de “mana”

Ella n’a pas encore la trentaine. Insulaire dans l’âme, elle débarque un jour de juin à l’aéroport de Tahiti-Faa’a. C’était il y a 5 ans, après 19 ans de Réunion, son île natale, et 3 ans d’études en Bretagne pour devenir ingénieur agroalimentaire.

« Je suis née à la Réunion, j’ai grandi dans la simplicité et la beauté de la nature ! »

Elle entretiendra une relation fusionnelle avec la mer grâce à son père, passionné de voile. Il les emmènera sur l’eau, elle et son frère, alors qu’elle n’a que quelques mois. A 12 ans elle s’initie au bodyboard, qui lui ouvre les portes du surf. Entre la mer et Ella, c’est une histoire de « mana ». Quand arrive le moment de décider de son avenir professionnel, elle opte tout naturellement pour des études scientifiques. Car elle est aussi studieuse que sportive.

Tahiti

À la fin de ses études, elle prévoyait un retour à la Réunion. Mais ça, c’était avant la crise du requin. Les multiples attaques de ce prédateur des mers conduisent Ella et son compagnon, bodyboardeur professionnel, à jeter leur dévolu sur d’autres horizons. Il était hors de question de rester en Métropole, elle adresse alors son CV partout dans les îles.

« Et j’ai eu un poste à Tahiti, un sésame qui n’a pas de prix. »

Plusieurs expériences professionnelles s’offrent à elle dans le secteur de l’agroalimentaire dans des grandes entreprises de la place, mais Ella ne s’épanouit pas comme elle le souhaiterait. Elle aimerait pouvoir se servir de ses compétences et de son énergie inépuisable pour le bien-être de l’Homme et de la Nature.

« C’est l’esprit insulaire, il faut faire ses preuves et prendre son temps ! »

La TEP…

Un jour, un ami l’invite à postuler à la TEP. Son curriculum vitae suscite leur intérêt, et depuis juillet 2018 elle porte une triple casquette : Responsable QSE, avec la responsabilité sociétale de l’entreprise (RSE) et la communication. Ce n’est pas de tout repos car la TEP a une triple certification QSE : ISO 90012, ISO 140013 & ISO 450014. C’est également la première entreprise de Polynésie à avoir reçu le label Engagé RSE (ISO 26000) à un niveau confirmé. Ce sont des démarches volontaires qui permettent à la TEP d’être dans une dynamique d’amélioration continue au quotidien.

« Je suis fonceuse, déterminée et franche, c’est dans ma nature. J’aime mon travail, j’adore la nature, et je m’épanouis vraiment dans ce que je fais ! »

Ella a un poste transversal, elle travaille étroitement avec l’ensemble des collaborateurs de la TEP, une société qui évolue avec une richesse humaine constituée d’une trentaine de personnes. Elle prône une communication active, constructive et bienveillante.

« Même si parfois je perds foi en l’humain, j’aime l’humain ! »

En tant que responsable de la démarche de responsabilité sociétale de la TEP, elle aime faire rayonner à l’extérieur les belles valeurs du développement durable, comme par exemple au travers d’associations comme le club EPER 5, mais également en termes de santé et de sécurité au travail auprès des prestataires de la TEP.

« Il est important que les entreprises s’interrogent sur leurs impacts. Nous devons protéger le Fenua et les entreprises sont des acteurs essentiels. »

Malgré la distance et le manque de ses proches dans les moments de blues ou de doutes, Ella a bien conscience que si elle en est là aujourd’hui, c’est grâce aux valeurs transmises par sa famille et tout particulièrement sa mère, un exemple dont elle s’inspire pour construire sa vie ici.

« Aux femmes de Polynésie, osez parce que vous êtes fortes et généreuses, avec une belle ouverture d’esprit ! »

1 Société de Transport d’Energie électrique en Polynésie

2 ISO 9001 : Système de management de la qualité

3 ISO 14001 : Système de management environnemental

4 ISO 45001 : Système de management de la santé et de la sécurité au travail

5 Club Entreprise Polynésienne Eco-responsable

Plus d'informations

 Jeanne Phanariotis

 Rédactrice Web

 ©Photos : Vainui Moreno pour Femmes de Polynésie

Partagez Maintenant !