Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

Mode & Beauté

Le salon de coiffure Épicéa, géré par Vaitiare à Papeete, Tahiti

Le salon Épicéa, promouvoir l'indépendance des femmes à travers la coiffure

Publié le 1 août 2017

Derrière le salon Épicéa se cache un salon de coiffure à l’atmosphère cosy. Vaitiare m’accueille avec son doux sourire et me propose de m’asseoir sur la confortable banquette recouverte de coussins en attendant qu’elle termine la couleur de sa cliente. Elle m’accorde ensuite un moment de confidence sur l’histoire de son salon de coiffure, étroitement lié à sa vie et à ses valeurs. 

Reprendre le salon Épicéa : s’affirmer en tant que femme entrepreneuse

Avant de reprendre la gérance du salon, Vaitiare était femme au foyer. Elle fait une formation de coiffure « au cas où », mais l’idée a germé dans son esprit. Après plusieurs années, pendant lesquelles elle voyage beaucoup avec son tane*, Vaitiare a envie de changement, de faire « quelque chose de nouveau ». Elle commence alors à travailler dans un salon de coiffure avant de se lancer en 2010 dans l’aventure Épicéa.

« En tant que femme, je voulais montrer qui je suis et que je suis capable de créer quelque chose. »

Être coiffeuse est un métier manuel et créatif. Et ça tombe bien ! Vaitiare est une créatrice dans l’âme. Cette vocation lui vient de sa famille. Originaire de Rurutu, elle a appris pendant son enfance le tressage, la confection de colliers de coquillages et de couronnes de fleurs. Lorsqu’elle reprend le salon, elle redécore les locaux à son goût et dynamise l’espace. Elle crée et compose de nombreuses décorations elle-même, à base de bois flotté et de coquillages par exemple, qu’elle ramasse sur la plage. Le salon « change de tête » régulièrement selon ses envies et ses idées, reflétant ainsi un univers à la fois doux et coloré.

Le salon de coiffure Épicéa à Tahiti, Polynésie française

Épicéa : aux petits soins pour des cheveux en pleine santé

Aujourd’hui, Vaitiare aime son métier et est fière d’être une femme entrepreneuse. Son activité lui apporte bonheur et énergie au quotidien. Elle me confie qu’au moment du changement de gérance, les clients habitués sont restés fidèles au salon :

« Les gens ont eu confiance en moi et ont continué à venir au salon même si l’équipe avait changée. »

Coupe, couleurs, mèches, lissage, permanente… Le salon reçoit des clients de tous âges, femmes, hommes, enfants, bébés. Pour Vaitiare, « tout le monde est à égalité : les femmes, les hommes, les personnes qui ont peu ou beaucoup de moyens ». Elle les coiffe de la même manière, avec sa gentillesse et son regard de créatrice.

Vaitiare apporte également des conseils pour se coiffer à la maison, au travail, pour les voyages. Elle s’adapte à la nature et à la longueur des cheveux. Certains clients repartent avec les produits dont ils ont besoin pour prendre soin de leur coupe. Vaitiare est aussi une femme coquette et il lui arrive de prodiguer des astuces beauté à ses clientes, qu’il s’agisse des cheveux, de la peau, mais aussi des ongles ou du maquillage.

Conseils beauté et vernis à ongles au salon de coiffure Épicéa

Le salon de coiffure Épicéa est aujourd’hui une bulle de tranquillité où les clients aiment venir passer un moment pour prendre soin d’eux, au calme. Un véritable moment de détente les attend dans cet environnement chaleureux et apaisant.

La femme au cœur de l’univers du salon

En tant que femme et ancienne femme au foyer, Vaitiare a souhaité mettre la cause féminine en avant dans son activité. C’est pourquoi elle emploie aujourd’hui deux coiffeuses, pour leur permettre « de se sentir exister à travers leur métier, à travers une activité valorisante ».

Elle embauche Temehau il y a 3 ans, lorsqu’elle sort de l’école de Mahina. Aujourd’hui, la jeune fille a 21 ans et Vaitiare la forme au quotidien pour lui permettre de perfectionner ses techniques. Tea quant à elle, a 25 ans et était coiffeuse dans un autre salon de coiffure avant de travailler chez Épicéa. Vaitiare les a toutes les deux prises sous son aile lorsqu’elles ont commencé au salon, elle me confie jouer un peu un rôle de maman et veiller sur elles et sur leur apprentissage du métier. Une ambiance familiale règne au salon grâce à ce lien tissé entre les trois coiffeuses.

Je rencontre aussi Manava, en stage d’entreprise au salon Épicéa. Elle vient d’une école d’ingénieur, et pourtant elle a choisi de tester le métier de coiffeuse pour « apprendre de nouvelles choses et découvrir une autre profession ». Pendant notre entrevue, la jeune fille coiffe, prépare la couleur d’une cliente et enfile son tablier comme une professionnelle de la coiffure. Vaitiare l’initie au métier, lui montre les gestes, les techniques et la laisse ensuite faire par elle-même.

« J’implique complètement Manava dans le salon, pour qu’elle soit à l’aise et apprenne de nouvelles choses. »

L’objectif de Vaitiare est de continuer à former des femmes, pour leur permettre de travailler à ses côtés et d’être indépendantes.

« Ces femmes représentent l’avenir, elles prendront la relève et formeront à leur tour d’autres femmes. »

Le salon n’a pas changé de nom depuis sa reprise en 2010 : Épicéa. Cet arbre est dédié, dans la mythologie grecque, à la déesse Artémis, protectrice des femmes. Peut-être un signe de l’engagement de cette gérante au grand cœur pour la cause féminine ?

Le salon de coiffure Épicéa à Papeete, Tahiti

Plus d’informations

Le Salon Épicéa est ouvert du mardi au vendredi de 8h30 à 18h et le samedi de 8h30 à 17h. 
Coordonnées du salon Épicéa

Camille Lagy 
Rédactrice web 

© photos : Femmes de Polynésie

Partagez Maintenant !